AccueilÉconomieJO de Paris 2024 : Comment l’État se mobilise dans les Yvelines

JO de Paris 2024 : Comment l’État se mobilise dans les Yvelines

L’Etat se mobilise pour la bonne organisation des JO de Paris 2024 dans les Yvelines, à près de 350 jours de cet événement de rang mondial.
Avec cinq sites olympiques et des épreuves sur route, les services de l’Etat seront fortement sollicités.
© SIDF - Avec cinq sites olympiques et des épreuves sur route, les services de l’Etat seront fortement sollicités.

Économie Publié le ,

Plus grand événement sportif mondial, les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 représentent un défi de taille pour les Yvelines, troisième département à accueillir le plus d’épreuves. Aussi, l’État et ses partenaires se disent pleinement mobilisés pour faire de l’événement une réussite.

L’enjeu de l’accessibilité aux sites

Avec pas moins de 100 000 spectateurs attendus chacun des 24 jours d’épreuve, l’accessibilité fera partie des principaux enjeux.

Aussi, “tous les moyens permettant de fluidifier la circulation aux abords des sites seront mis en œuvre”. Les transports en commun et en mobilités douces seront privilégiés, avec notamment l’aménagement d’itinéraires cyclables continus.

Un schéma de transport adapté comprenant des trains et des navettes est prévu par l’Etat, en lien avec Île-de-France Mobilités et la SNCF, pour garantir la bonne desserte des sites olympiques.

L’accessibilité des personnes en situation de handicap est pleinement intégrée à ces réflexions, avec notamment la mise en place de taxis adaptés, de navettes dédiées et la mise à disposition de places de stationnement à proximité immédiate des entrées de sites.

La sécurité des JO de Paris 2024

Autre enjeu majeur, la sécurité. A l’intérieur des sites de compétition, elle sera assurée par Paris 2024, organisateur de l'évènement. Les services de l’État assureront la protection des spectateurs à leurs abords et sur l’ensemble des itinéraires de transport.

La parfaite coordination de tous les acteurs de la sécurité intérieure, sous l'autorité du préfet des Yvelines, permettra de répondre aux enjeux de simultanéité des épreuves dans le département, tout en poursuivant les missions du quotidien”, souligne la préfecture.

Dynamiser l’emploi et l’activité

Sécurité, tourisme, construction… Événement séculaire, les JO sont aussi l’occasion de dynamiser l’emploi et l’activité économique dans les Yvelines. Au niveau régional, plus de 15 000 agents de sécuritéprivée seront formés et recrutés pour sécuriser les sites olympiques de la région. Des actions sont notamment menées par l’Etat avec les acteurs de l’emploi pour faire découvrir aux jeunes et aux demandeurs d’emploi les métiers du secteur.

Toutes les offres sont consultables sur la plateforme webwww.emplois2024.fr. Pour le département des Yvelines, on en trouve près de 1500 ces jours-ci. Les recruteurs peuvent y déposer directement leurs offres.

Une grande mobilisation populaire

Jeunes, seniors, habitants des quartiers défavorisés, pratiquants et non-pratiquants sportifs... L’Etat souhaitant que les JOP soient l’occasion d’une “grande mobilisation populaire”, ses services se mobiliseront pour diffuser l’olympisme et ses valeurs auprès de tous ces publics. Des olympiades sont prévues dans les établissements scolaires et l’Etat soutiendra les manifestation sportives et culturelles “ouvertes au plus grand nombre”.

L’Etat travaille également avec ses partenaires pour “développer et valoriser l'attractivité du département et ses 34 Centres de préparation aux Jeux auprès des délégations étrangères”. Les collectivités désireuses de mettre en place des fan-zones pourront aussi bénéficier de son accompagnement.

Un “test event”

Pour s’assurer que tout est prêt avant les JO, un événement sportif grandeur nature sera organisé le 24 septembre. Ce “test event” prendra place sur la colline d’Elancourt. Comme en conditions réelles, 3 000 spectateurs seront attendus, pour supporter 110 athlètes de haut niveau qui s’affronteront sur deux courses de VTT. L’occasion de tester la piste créée pour les JO, mais aussi l’accueil des spectateurs, le contrôle des accès, la restauration et la billetterie.

Les services de l’État seront mobilisés pour assurer la gestion de la circulation ainsi que la sécurisation des abords de la colline. La coordination entre les différents acteurs publics (police, gendarmerie, sapeurs-pompiers, personnel médical...) sera assurée par le COD (centre opérationnel départemental), armé en préfecture pour suivre en temps réel le bon déroulement de l'événement”, précise enfin la préfecture des Yvelines.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 avril 2023

Journal du25 avril 2023

Journal du 18 avril 2023

Journal du18 avril 2023

Journal du 11 avril 2023

Journal du11 avril 2023

Journal du 04 avril 2023

Journal du04 avril 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?