AccueilÉconomieDeux hommes condamnés pour des dégradations au commissariat d’Evry

Deux hommes condamnés pour des dégradations au commissariat d’Evry

Deux jeunes hommes ont été condamnés à Evry à sept mois ferme et à un an avec sursis, pour avoir participé à l'incendie de l'entrée du commissariat de la ville.
La Première ministre Elisabeth Borne et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'étaient rendus dès le lendemain matin sur les lieux pour constater les dégâts.
© Shutterstock - La Première ministre Elisabeth Borne et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'étaient rendus dès le lendemain matin sur les lieux pour constater les dégâts.

Économie Publié le ,

Deux jeunes hommes ont été condamnés à des peines de prison par le tribunal d'Evry. Le premier a écopé de sept mois de prison ferme, tandis que le second a été condamné à un an de prison avec sursis. Leur condamnation fait suite à leur participation à l'incendie de l'entrée du commissariat de la ville fin juin, lors des émeutes qui ont suivi la mort de Nahel.

Âgés de 25 et 19 ans, ils ont été jugés en comparution immédiate le 26 juillet, après avoir été interpellés le 24 juillet pour avoir notamment incendié la rampe d'accès du commissariat dans la nuit du 29 au 30 juin, a précisé le parquet. Le ministère public a fait appel des deux condamnations.

Le mineur a été présenté mardi devant le juge des enfants dans le cadre d'une audience de culpabilité : il fait l'objet d'une mesure éducative judiciaire provisoire, en attendant de voir sa sanction déterminée lors d'une prochaine audience, a précisé le parquet. Le majeur sera jugé devant le tribunal correctionnel d'Evry le 7 septembre.

Incendie, cocktails Molotov et dégradations

Les investigations pour dégradations et destruction de biens publics par moyens dangereux et participation à un groupement en vue de commettre des violences, ont mobilisé une douzaine d'enquêteurs, selon la police judiciaire.

Selon cette même source, une cinquantaine de jeunes avaient convergé vers le commissariat d'Evry cette nuit-là. L'un d'eux avait brisé une caméra de surveillance et d'autres avaient allumé un feu devant l'entrée et dégradé des voitures de police. Des cocktails Molotov avaient aussi été jetés sur la façade du bâtiment, d'après le parquet.

La Première ministre Elisabeth Borne et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'étaient rendus dès le lendemain matin sur les lieux pour constater les dégâts et rencontrer les forces de l'ordre.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 avril 2023

Journal du25 avril 2023

Journal du 18 avril 2023

Journal du18 avril 2023

Journal du 11 avril 2023

Journal du11 avril 2023

Journal du 04 avril 2023

Journal du04 avril 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?